La position des élus

- Publication du 22/11/2021

L'absence totale de réaction et de réponse de Monsieur Yves BOULOUX, Sénateur

 

Lamentable !

C'est le seul mot qui vient à notre esprit vis à vis de la réaction de Monsieur Yves BOULOUX Sénateur vers qui Le Président du Sénat, Monsieur Gérard LARCHER a renvoyé notre requête.

Un élu de la République qui ne daigne pas prendre sa plume au minimum pour confirmer la réception d'une requête n'a pas sa place au sein d'une république, qu'on se le dise !

Mais que font-ils ces élus pour notre bien ? Ils ne sèment que misère pour la population et mènent notre pays vers le chaos.

- Publication du 26/06/2021

Voici les seuls candidats qui ont évoqués le PLUi et ses problématiques dans leur Profession de foi pour les élections départementales et régionales des 20 et 27/06/2021

Le Collectif a pris contact avec ces candidats pour qu'ils puissent développer leur engagement sur ce sujet.

Voici 2 extraits de leur réponse, que nous avons reçu le lendemain de notre question :

[... Oui, nous nous engageons à soutenir les collectivités pour élaborer leur PLU voir PLUi car les bureaux d'études font beaucoup trop de copié-collé et ne ressortent pas assez les caractéristiques de chaque territoire. La non artificialisation des sols voulue par l'Etat peut avoir un sens dans certaines régions mais pour nous, elle ne va faire qu'appauvrir nos territoires par des refus trop systématiques de tous projets de constructions d'habitat, économiques et touristiques alors que l'on constate chaque jour la prolifération de constructions autours des grandes villes urbaines.

Une fois de plus nous sommes dans l'excessif ...]

[... Si nous sommes élus, nous serons plus forts pour travailler avec les services de l'Etat, du Département, et des Communautés de Communes et imposer en constructibilité le choix des mairies. Notre voix doit être porteuse pour tous ...].

Ce sont les seuls candidats issus de la ruralité, et qui ont un pied à la CCVG (Communauté de Communes Vienne & Gartempe) en capacité et avec la volonté de défendre nos intérêts ruraux face au mauvais PLUi (Plan Local d'Urbanisme Intercommunal) qu'on nous prépare !

 

Verso de la Profession de foi des candidats Mr Patrick CHARRIER, Mme Françoise LE MEUR, au second tour des élections départementales et régionales du 27/06/2021

Recto de la Profession de foi des candidats Mr Patrick CHARRIER et Mme Françoise LE MEUR, au second tour des élections départemnetales et régionales du 27/06/2021

- Publication du 17 Juin 2021

La position des candidats Mr Patrick CHARRIER & Mme Françoise LE MEUR, candidats aux élections départementales et régionales du 20 & 27 Juin 2021.

Suite aux engagements pris par ces candidats dans leur "Profession de Foi" dont vous trouverez la copie ci-dessous, le 13ème point sur les 18, fait état du PLUi.

Le Collectif a pris contact avec ces candidats pour qu'ils puissent développer leur engagement sur ce sujet.

Voici 2 extraits de leur réponse, que nous avons reçu le lendemain de notre question :

[... Oui, nous nous engageons à soutenir les collectivités pour élaborer leur PLU voir PLUi car les bureaux d'études font beaucoup trop de copié-collé et ne ressortent pas assez les caractéristiques de chaque territoire.

La non artificialisation des sols voulue par l'Etat peut avoir un sens dans certaines régions mais pour nous, elle ne va faire qu'appauvrir nos territoires par des refus trop systématiques de tous projets de constructions d'habitat, économiques et touristiques alors que l'on constate chaque jour la prolifération de constructions autours des grandes villes urbaines.

Une fois de plus nous sommes dans l'excessif ...]

[... Si nous sommes élus, nous serons plus forts pour travailler avec les services de l'Etat, du Département, et des Communautés de Communes et imposer en constructibilité le choix des mairies. Notre voix doit être porteuse pour tous ...]

Une des pages de la "Profession de Foi" des Candidats Mr Patrick CHARRIER et Mme Françoise LE MEUR aux élections départementales et régionales du 20 & 27 juin 2021

- Publication du 25/01/2021

L'absence totale de réaction et de réponse de Monsieur Alain FOUCHE

Le Collectif ne peux que le déplorer après l'avoir pourtant  saisi à multiples reprises depuis plus de 2 ans, en sa qualité alors de Sénateur de la Vienne, à ce jour Sénateur-honoraire.

Rapellons qu'en dehors du fait que Monsieur Alain FOUCHE est originaire et réside toujours sur VALDIVIENNE, ce qui n'est un secret pour personne, le Collectif l'a également saisi en sa qualité de Vice-Président de la commission du Développement Durable et de l'Aménagement du Territoire, dont l'urbanisme découle !

C'est d'autant plus regrettable qu'il a la connaissance parfaite de notre territoire comme il aime à le rappeler dans ses publications, et ce qui nous surprend alors que ces mêmes publications affichent sa détermination à son engagement de proximité pour tous les habitants ...

- Publication du 14/01/2020

Les mots de notre Maire, Monsieur Michel BIGEAU, lors de la cérémonie des voeux 2020

Notre Maire actuel, Monsieur Michel BIGEAU, a évoqué le 11/01/2020, le projet du PLUi lors de la cérémonie des voeux 2020 au gymnase des Genêts, en d'autres termes que ceux de l'année 2019.

Il déplore que l'urbanisation des prochaines années soit concentrée autour des villes. Qu'à son avis, il aurait mieux valu prévoir, d'accueillir des entreprises en ruralité, ainsi que l'urbanisation d'habitat correspond aux besoins des personnes travaillant dans ces entreprises.

Nous aurions aimé cette réflexion l'an passé ... mais il n'est jamais trop tard !

- Publication du 15/09/2019

Le soutien de notre Député du Sud Vienne, Monsieur Jean-Michel CLEMENT

Suite à l'envoi d'un courrier du Collectif en date du 03/05/2019, auprès de notre Député du Sud Vienne, Monsieur Jean-Michel CLEMENT, lui décrivant la problématique rencontré par le Collectif, d'absence de concertation, et zonage excessif en A ou N de parcelles urbanisables, viabilisées ou construires, ce dernier a répondu favorablement à notre demande de soutien par sa lettre du 13/05/2019.

Il précise entre autres "Pour ma part, j'ai déjà fait remonter vos demandes, mais les réponses apportées sont les mêmes que celles qui vous ont été faites. Elles ne pouvaient d'ailleurs être différentes, même si je relaierai encore vos propos".

Le Collectif le remercie néanmoins de son soutien.

 

 

 

- Publication du 12 avril 2019

PLUI : la position des élus de notre département dans le Grand Débat

 

Par un courrier daté du 04 avril 2019, Monsieur Bruno BELIN, Président du Département de la Vienne indique :

"A propros de l'actuelle législation adoptée il y a plusieurs années déjà, qui oblige les Maires et les Elus Communautaires à réduire de manière importante les possibilités de construire en ne permettant plus la consommation d'espaces, considérés comme devant revenir à l'agriculture, avec nombre d'Elus du département, nous regrettons que les premiers pénalisés par cette règlementation, soient les habitants de la ruralité.

C'est pourquoi, la contribution que le Département a porté dans le cadre du Grand Débat National, met en valeur ce point, en demandant une réglementation différenciée pour la construction de logements, prenant en compte les caractéristiques particulières de la ruralité et les besoins spécifiques de ceux qui y résident."

Extraits de la contribution des élus de notre département dans le Grand Débat :

"Redonner aux Communes et aux Départements les compétences en matière économique indispensables au soutien de leurs politiques d'aménagement du territoire."

"Simplifier le maquis de règles d'ubanisme pour prendre en compte les spécificités de la ruralité et redonner aux Communes les possibilités de décider les politiques d'urbanisme adaptées à leurs besoins et à leur projet d'évolution"

Le soutien de nos élus c'est un premier pas !

En ce qui concerne précisément les Valdiviennoises et les Valdiviennois, les propos du courrier ne correspondent pas totalement à la réalité, puisque certaines parcelles auparavant constructibles qui désormais ne le seraient plus, ne peuvent pas revenir à l'agriculture (ceinturées par clôture béton, portail(s) avec haies et arbres, et parfois même avec déjà des constructions, où même ceinturées entre deux parcelles supportant des constructions) ;

D'où la nécessité de pratiquer le au cas par cas sur le terrain et pas seulement d'après un plan cadastral et ce dans le cadre d'une concertation de la population comme annoncée par la Communauté de Communes.

Espérons juste que le Grand Débat National auquel Monsieur Bruno BELIN fait référence pour y avoir relevé entres autres, les problèmes liés aux nouvelles dispositions en matière d'urbanisme, ne soit pas qu'un Grand Débalage auquel l'exécutif réponde sous forme de Grand Bla-Bla !!!

Pour le Collectif "Les Propriétaires Fonciers de Valdivienne" ce courrier, même s'il est le bienvenu, ne change rien à son combat, aucune solution n'ayant été proposée à notre problème : l'absence de concertation !